L'INCONNU

« Les chenilles sont parfois si sures de ce qu'elles sont qu'elles en viennent à maudire les papillons. »

Imaginez :
Une personne arrive avec l’électricité en souhaitant la mettre en place au moyen âge !
Comment cela serait-il perçu ?
Il y a fort à parier que cet homme ou cette femme finirait sur un bûcher.
Pourquoi ?
Tout simplement parce qu'il faut des échelons pour développer la conscience et envisager la réalisation de certains possibles.

Moralité, si l'homme souhaite partager un point de vue plus large, il devra écouter, comprendre et se mettre au niveau de son interlocuteur.
Ce dernier quant à lui devra faire un léger effort pour tenter de s'ouvrir à autre choses que ce qu'il connait déjà..

Sans ce lien mettant en commun l'unique pour l'élargir, point de communication !
Si la réalité n'est qu'un point de vue elle nécessite pour être élargie en plus de l'ouverture des paupières l'acceptation de l'inconnu que propose l'autre.

Cette petite explication pourrait paraître simpliste et futile, pourtant, observons nous, observons notre manière de communiquer ; Nous constaterons que la manière dont elle s'exprime dans nos vies, dans nos structures et notre société est rarement équilibrée. Pire, elle donne trop souvent naissance à des fonctionnements archaïques :jugements, discriminations, abus de pouvoir, lynchages médiatiques et psychiques lorsqu'ils ne sont pas physiques...

Il nous faudra beaucoup d'humilité pour abandonner nos certitudes et accepter de retrouver le seul lien qui nous sortira de l'ornière narcissique du jugement : celui de l'empathie naturelle.
Il ne pourra renaître qu'a la condition sine qua none de l'élargissement de notre propre conscience :
Si nous sommes capable d'accueillir des pans inconnus de nous même, non seulement nous retrouveront le chemin de l'évolution mais nous l'offrirons au monde et à l'autre !
Ces derniers, comme par enchantement ne seront plus des statues figées par la magie noire de nos définitions, mais renaîtrons tout comme nous dans un espace propice aux mutations progressives et constantes.

Et qui sait peut être pourrons nous dès aujourd'hui nous ouvrir plus vite que prévu à la découverte de nouvelles sources d'énergies jusqu'alors impensables ?

L.V


Commentaires